Tale of Tales (Matteo Garrone, 2015) Titre original: Il Racconto dei racconti

Matteo Garrone accède à la reconnaissance du métier suite à la sortie du film choc sur la Mafia, Gomorra. Avant ça, sa carrière se passait dans un certain anonymat depuis Gomorra, l'auteur italien à sortie deux longs-métrages Reality et ce Conte des contes.

Ce film est une adaptation du recueil de contes napolitains, Il Pentamerone de Giambattista Basile publié entre 1634 et 1636. Heroïc-fantasy voir par moment Dark fantasy, on est en plein dans une ambiance, une esthétique et une moralité typiquement de conte.

Une oeuvre à l'imaginaire exacerbé qui reprend des thématiques récurrentes, des postures, on y retrouve un dragon, des rois et princesses, des troubadours, un ogre et un mage comme dans tous les contes européens.

On suit en particulier trois histoires se déroulant dans trois royaumes voisins. Les récits ne sont pas chapitrés, il s'entremêlent sans démarcations nettes. D'ailleurs, les protagonistes dans certaines scènes se retouvent ensemble.

Esthétiquement c'est une réussite. L'artisanat de ce film est impeccable et renoue avec la culture italienne en la matière, les costumes confectionnés comme durant la Renaissance, des décors avec fastes et des paysages grandioses et également très riche en couleurs et textures qui plus est sans trop d'effets numériques (enfin à première vue !).

C'est joliment filmé et surtout mit en lumière, avec surtout des beaux travellings lents. Malheureusement, faut avouer qu'il y a un gros coup de mou dans le ventre, le milieu est plus faible que le début et la fin.

Jolie distribution au passage Salma Hayek, John C. Reilly, Vincent Cassel et Toby Jones mais si le fait d'avoir des vedettes à l'affiche n'apporte finalement pas grand chose.

Ma note est de 7/10 pour cette oeuvre me faisant penser à des Fellini (Satyricon et Casanova) mais aussi à des Pasolini (Le Décaméron et Oedipe Roi) voir à la saga Le Seigneur des anneaux.

Retour à l'accueil