Massacres dans le train fantôme (Tobe Hooper, 1981) Titre original: The Funhouse

The Funhouse est un des quatre longs-métrages valant le coup d'oeil (entre 1974 et 1986) dans le filmographie de Tobe Hooper. Le reste n'est que navets horrifiques à peine digne d'avoir été tourné (de 1986 à nos jours).

Pour être sincère, je ne savais pas trop ou je mettais les pieds en matant ce film. J'avais peur d'assister à une débilité mais au final, c'est une agréable surprise. Ce Massacres n'est pas qu'un bête slasher.

Clairement on sent les nombreuses influences voir même des références envers des classiques de l'horreur une foire, des freaks, Halloween voir Psychose et Frankenstein. Pourtant le film à son identité propre.

Car Hooper et ses techniciens réussissent à créer un vrai climat d'angoisse avec ses personnages improbables, les éclairages et couleurs saturées, des effets spéciaux et maquillages à la limites du grotesque des mains de Rick Baker (Hurlements, Le Loup-garou de Londres et Vidéodrome).

Mais aussi et principalement, l'image volontairement dégueulassée. Des cicatrices blanches, des brûlures de cigarettes, la pellicule qui sautille notamment lors des raccords et éclairages qui semblent naturels, cela donne un cachet et un aspect amateur ou série B.

Tout ça cache un peu la pauvreté du scénario durant la première moitié. Les ultimes scènes rattrapent ça par une hystérie plutôt jouissive voir inattendue, réellement le sommet du film.

Dire que Massacres dans le train fantôme est un classique de l'épouvante des années 80 n'est pas totalement faux mais dire qu'il s'agit d'un grand film, je n'en suis pas sûr. 7/10 peut-être 8 mais pas plus.

 

Retour à l'accueil