Réveil dans la terreur A.K.A. Savane (Ted Kotcheff, 1971) Titre original: Wake in fright

Ted Kotcheff est un cinéaste canadien oublié. Sauf peut-être pour avoir réalisé le premier opus de la saga inégale, Rambo qui est un très bon film. Mais il avait déjà par le passé laisser sa trace avec L'Apprentissage de Duddy Kravitz, Ours d'Or à Berlin en 74.

Mais déjà en 1971, Ted Kotcheff offrait une création sous forme de cauchemar éveillé. Le contexte est oppresant voir étouffant, le film débute dans un village de l'Outback australien. Désert, chaleur, isolation et solitude dans lesquels baigne un instituteur qui se prépare à repartir pour Sydney. Il restera bloquer dans une petite ville sur le chemin.

La progression de l'intrigue est forcément lente mais ne manque pas d'étrangeté. Les personnages sont tous plongés dans un enfer sur terre mais réaliste, l'omniprésence de l'alcool dans chaque scène, l'addiction au jeux et le braconnage et les violences sur les animaux.

Énormément de moments donnant la nausée comme cette immonde chasse aux kangourous dans une orgie de violence, d'alcool et d'armes à feu. L'inhospitalité des lieux de tournages accentue la sensation de malaise.

On ne veut pas croire que ce film soit représentatif de la vie dans cette région, pourtant le traitement est fort axé sur une forme quasi documentaire. Bien que certains passages du film soient plus onirique notamment les saoûlerie du personnage central.

Côté réalisation, il y a de la recherche pour faire des cadrages inhabituels et l'image fait très cinéma d'exploitation typique des années 70, ça ressemble à La Colline a des yeux (version Wes Craven) sonnant underground.

8/10.

Retour à l'accueil