Le Paradis

Publié le par Ygor Parizel

Le Paradis (Alain Cavalier, 2014)

Alain Cavalier depuis maintenant une vingtaine d'années s'est spécialisé dans le documentaire intimiste. Il se présente lui-même comme un "filmeur" plutôt qu'un cinéaste. Il filme donc avec une caméra miniature et sans équipe pour l'aider.

Le Paradis est un de ces films expérimentaux. Qui à défaut d'être intéressant car je ne vous le cache pas, c'est pas extrêmement enthousiasmant, est pour le moins curieux. En effet, ce film est construit comme un patchwork d'images.

Des séquences du quotidien, Cavalier filme ses animaux, la forêt qui entoure sa maison ainsi que son intérieur, ou des objets en gros-plans et qui sont les passages graphiquement, les plus beaux.

Cet aspect disparate n'est pas que réservé aux côté visuel, mais également au texte. Cavalier raconte, lui-même puisqu'il est le principal protagoniste de ce métrage, des passages de récits mythologiques ou bibliques.

Il met en corélation la Crucifixion de Jésus, l'Odyssée d'Homère et encore d'autres. Bon évidemment faut trouver les liens (à mon avis seul Cavalier les voit) entre le fait de se servir du café et un mythe grec !

Vous l'aurez pigé, je n'ai pas été passioné par ce Paradis. Le résultat est vain, ça me fait la même sensation qu'après avoir subit l'Adieu, au langage de Jean-Luc Godard sorti récemment.

Je donne 5/10. Car il s'agit d'un objet cinéma pas commun.

Commenter cet article