Les Triplettes de Belleville

Publié le par Ygor Parizel

Les Triplettes de Belleville

Les Triplettes de Belleville (Sylvain Chomet, 2003)

Sylvain Chomet est un des premiers dessinateurs et scénaristes de bande-dessinées à avoir osé franchir le cap de passer du 9e au 7e Art. Dès 2003 avec Ce film, Les Triplettes de Belleville, depuis il a aussi tourné le magnifique L'Illusioniste et un film en images réelles Attila Marcel.

Mieux vaut le dire tout de suite, je n'ai pas du tout été conquis par cette animation. Les dessisn carrément affreux, les personnages qu'ont dirait sorti d'un journal satirique tant ils ressemblent à des caricatures. Les couleurs et les fonds n'attirent pas spécialement l'oeil, c'est kitsch mais dans le sens péjoratif du terme.

Ensuite vient l'histoire ! Celle-ci n'est guère plus emballante, cela se laisse suivre mais sans plus. Un coureur cycliste est enlevé durant une étape du Tour de France par un gang. La mère de ce sportif par à sa recherche.

Les contextes frôlent souvent le grotesque (encore une fois dans le mauvais sens du terme) et des running-gag sont super énervant comme par exemple le chien qui aboie lors du passage d'un train ce qui arrive au moins 15 fois !

L'absence de dialogues ne pose pas trop de problème car Chomet fait preuve d'imagination pour sa narration mais comme son intrigue ne décolle pas réellement, on s'ennuye rapidement enfin je m'ennuie rapidement. Mais c'est un film d'animation pas comme les autres plus exigeant.

Techniquement ce long-métrage a dû être un sacré boulot mais le résultat final me laisse perplexe. Je conseille plutôt de voir L'Illusioniste qui est un bijou par ce même cinéaste.

5/10.

Commenter cet article