Youth

Publié le par Ygor Parizel

Youth

Youth (Paolo Sorrentino, 2015)

P. Sorrentino est avec N. Moretti, le cinéaste italien le plus célèbre à l'heure actuelle. Il a réalisé plusieurs longs-métrages considérés comme des classiques modernes. Les Conséquences de l'amour, Il Divo et plus récemment La Grande belleza qui lui a valut une rénommée internationale.

L'histoire narre l'amitié entre Fred (M. Caine) un compositeur de musique classique et Mick (H. Keitel) un réalisateur en panne d'inspiration. Chaque année depuis longtemps, les deux amis se retrouvent dans un hôtel des Alpes.

À partir de là, les auteurs construisent toute une galerie de personnages cocasses et farfelus. Un acteur hollywoodien, une Miss Univers, une popstar et un Maradona obèse. Cette galerie vaut le détour, cyniquement drôle. Comique mais pas dénué de réflexion et d'intelligence, notamment sur la vieillesse.

Le film alterne les styles. Des scènes réalistes, d'autres contemplatives et parfois des perçées dans l'imaginaire ou le lyrisme. Sorrentino est un orfèvre de la mise en scène, il crée des cadrages magnifiques, des travellings fluides et le champ de l'image est toujours avec une esthétique irréprochable.

Outre Keitel et Caine, on retrouve dans ce Youth un casting alléchant. Paul Dano, Rachel Weisz et l'apparition succulente de Jane Fonda. Ils sont tous très à l'aise dans le registre de cette comédie particulière.

Youth est dédié à Francesco Rosi et cela ressemble à du Rosi. On sent l'influence aussi du cinéma de Ettore Scola et de F. Fellini.

Je cote un 9/10.

Commenter cet article