Kwaidan

Publié le par Ygor Parizel

Kwaidan

Kwaidan (Masaki Kobayashi, 1964)

M. Kobayashi est un cinéaste avec un immense talent, il était un aussi bon qu'un Kurosawa ou un Mizoguchi. Malheureusement sa carrière n'a pas eu le même retentissement, pourtant plusieurs chefs-d'oeuvre émaillent sa filmo. Hara-Kiri, la Trilogie La Condition de l'Homme et ce Kwaidan.

Kwaidan est un recueil de contes fantastiques et traditionnels japonais. Quatre histoires de fantômes, des spectres en quête de vengeance, des malédictions romantiques, bref du surnaturel. Le 1er s'intitule Les Cheveux noirs, le 2e La Femme des neiges, le 3e Hoïchi sans oreilles et enfin Dans un bol de thé.

Un samouraï qui abandonne sa femme et sera hanté. Deux bûcherons rencontrent la Femme des neiges. Un jeune moine aveugle chante pour un empereur décédé des siècles plus tôt. Un écrivain qui ne termine pas son conte.

La mise en scène de Kobayashi crée des images avec un lyrisme grandiose. Les mouvements de caméra sont fluides puis les décorateurs ont confectionnés en studio des superbes lieux pour le tournage. Des forêts, des champs ou jardins, les intérieurs également très beaux.

Le film ne tombe jamais dans l'excès horrifique, mais l'ambiance est particulièrement réussie. En plus, malgré le genre les acteurs n'en font pas des caisses, ça fait plaisir.

Un 10/10, du cinéma fantastique d'une rare noblesse.

Commenter cet article