Shadow

Publié le par Ygor Parizel

Shadow

Shadow (Lorenzo Recio, 2014)

Ce court-métrage d'une vingtaine de minutes est un des meilleurs que j'ai vu cette année. Co-production franco-taïwanaise, réalisée par un réalisateur qui a déjà tourné quelques courts très appréciés des connaisseurs.

Shadow ("Ombre" dans la langue de Shakespeare) raconte l'histoire d'un marionnettiste traditionnel chinois qui tombe subitement amoureux d'une jeune femme vendeuse de parfum. Un accident de la circulation va faire basculer le jeune homme dans l'ombre, ...

Dans l'esprit, nous sommes bien dans un film asiatique. Ils ont une manière de traiter le spiritisme et autres fantômes d'une façon bien personnel. une dose de mélancolie pas négligeable et d'une souffrance intérieur qui ressort par le jeu du comédien principal.

Il y a plusieurs très beaux moments de mise en scène. Avec en point d'orgue, un travail précis sur les lumières, des clairs-obscurs, des néons et des trucages basiques mais efficaces pour les ombres.

Musique lancinante, une actrice à la beauté enfantine mais inquiètante, un peu d'épouvante et de gore avec une fin complètement étonnante.

Ce film possède une atmosphère qui devrait plaire aux amateurs des oeuvres de Weerasetthakul ou Hideo Nakata. 8/10.

Commenter cet article