Le Triomphe de la volonté

Le Triomphe de la volonté (Leni Riefenstahl, 1934) Titre original: Triumph des Willens

Ce documentaire propagandiste est certainement le plus célèbre film produit par le Régime Nazi, avec peut-être Les Dieux du stade de la même réalisatrice. Par conséquent ce Triomphe revêt une importance historique majeure.

Le problème est que tant sur le fond que sur la forme ce métrage pue. Riefenstahl tourne lors du sixième congrès du parti Nazi se déroulant à Nuremberg, une véritable démonstration de force pour attisé le peuple élu et effrayé les nations ennemies.

Rapidement cela se répète, 1h40 de défilés militaires gigantesques et de discours de Hitler et ses copains (Goebbels, Hess, Göring pour ne citer que les plus connus). Bien entendu leurs propos sont infâmes, des menaces à peine voilées, des contradictions flagrantes (on entend le mot pacifisme dans le même phrases que guerre). Étonnament peu de termes racistes ou antisémites apparaîssent.

Les séquences sont hyper répétitives et interminables, dommage parce que certaines d'entre elles sont pas mal filmées. Des contre-plongées vertigineuses pour donner une impression de grandeur au Führer, les travellings sur le public enthousiaste pour montrer la gloire du Führer. Musiques de Wagner insupportables.

L'omniprésence et l'omnipotence du dirigeant à la Svastika prouvent la folie de cette homme (si il le fallait encore) mais également la folie collective de son peuple et de ses hordes barbares.

Je m'en voudrais de ne pas mettre cette déclaration de Leni Riefenstahl: « J'ai seulement montré ce dont tout le monde, alors, était témoin... À l'époque, on croyait encore à quelque chose de beau. Le pire était à venir, mais qui le savait ? ». Bien essayé Leni !

Je donne 1/10. Parce que je donne jamais 0. Je croyais voir une vraie oeuvre de cinéma mais ce n'est en aucun cas, le cas.

Retour à l'accueil