Hair high

Publié le par Ygor Parizel

Hair high

Hair high (Bill Plympton, 2004)

D'abord, une petite présentation de Bill Plympton. Il est un des plus célèbres dessinateurs américains, Que ce soit en B.D., dans des revues mais également au cinéma. Les Mutants de l'espace est son film le plus connu.

Dans ce Hair high, il y a "à boire" et "à manger". Par exemple, j'ai aimé sa critique féroce des lycées et de l'éducation aux États-Unis, et notamment du bullying (qui n'est pas un phénomène nouveau !). Il met en images des personnages d'une superficialité à peine grossie, ils sont aussi d'un individualisme typiquement ricain.

J'ai beaucoup moins apprécié la vulgarité qui émane de cette histoire, des grossièretés gratuites, du mauvais goûts pas forcément drôle et pas mal de gags scatologiques. Un manque flagrant de finesse ! Dommage parce que, en plus de l'esprit "rentre-dedans" est accompagné par des scènes de délires ou oniriques.

En ce qui concerne la forme, le trait est "rétro" et l'animation est en adéquation. Pour vous situer l'affaire, le dessin serait un mix de Beavis and Butt-head et American splendor. C'est très coloré mais légèrement délavé.

Comme je le disais, je n'ai pas été subjuguer par ce long-métrage, auquel je donne 5/10. Mais, je le présente car je peux comprendre que certains aime ce type d'oeuvre.

Commenter cet article