Zabriskie Point

Publié le par Ygor Parizel

Zabriskie Point

Zabriskie Point (Michelangelo Antonioni, 1970)

Michelangelo Antonioni émigre aux États-Unis pour la seule et unique fois de sa carrière pour tourner un film. Et il ne s'y fera pas que des amis ! Zabriskie Point est dans la mouvance contestataire très en vogue à l'époque.

L'auteur surfe sur les sujets comme la Libération des moeurs et sexuelles, les contestations estudiantines, les violences et répressions policières et par conséquent une critique ouverte envers l'Amérique puritaine sous la présidence de Nixon.

Le film s'attaque clairement aussi à la "Société de consommation". Les drogues, la violence et le sexe sont très présents dans les situations décrites. Le contexte historique dans ce début des années 70 est très important pour bien saisir l'ampleur de ce long-métrage.

Le style de mise en scène de Antonioni est transfiguré par son histoire. Les longues scènes avec des mouvements de caméra et travellings qui ont fait la marque de fabriquent du cinéaste. La recherche esthétique frappe dans chacun des plans.

Beaucoup de scènes sont devenues cultes, celle d'ouverture avec une assemblée étudiante, les épisodes d'amour dans le désert et évidemment la plus connue l'explosion finale. Tout est baigné par de la musique, plusieurs morceaux de Pink Floyd, mais aussi The Rolling Stones et The Grateful dead.

10/10 un grand moment cinéma.

Commenter cet article