Faster, Pussycat ! kill ! Kill !

Publié le par Ygor Parizel

Faster, Pussycat ! kill ! Kill !

Faster, Pussycat ! Kill ! Kill ! (Russ Meyer, 1965)

Des oeuvres comme celle-ci, Russ Meyer en a fait son style et son succès. Une série B auto-produite, il inaugure le "Nudie" et nouveau genre.

Ce genre trouve son essence dans l'exploitation de la libération des moeurs des sixties. Des "comédiennes" voluptueuses, une sexualité débridée et de la violence. Ici, Trois gogo-danseuses font une virée dans le désert aux volants de leurs bolides chéris, elles y rencontrent des locaux. Elles terrorisent, insultent et agressent ceux-ci.

Le scénario est osé car à cette époque on avait jamais vu de tel propos et gestes au cinéma. Il y a aussi une bonne dose de mauvais goûts et de nihilisme. Des dialogues crus pour les États-Unis de l'époque et pas mal de suggestions sexuelles.

La réalisation est assez vulgaire, le Noir et blanc un peu crade et le montage pas trop ordonné. Musique une sorte de rockabilly, plus enragé. Côté casting, on retrouve Tura Satana, Haji et Lori Williams, petite caractéristique commune aux trois actrices, 95D.

La filmographie du cinéaste est truffée de perles. Mondo topless, Motor psycho, La Vallée des plaisirs et la saga (4 longs-métrages) des Vixen ces derniers font carrément dans le porno soft. Faster Pussycat vaut un 7/10.

Film complet Faster, Pussycat ! Kill ! Kill !

Commenter cet article