Les Chats persans

Publié le par Ygor Parizel

Les Chats persans

Les Chats persans (Bahman Ghobadi, 2009) Titre original: Kasi az gorbehaye irani khabar nadareh

Tout le monde comprend le terme "Musique underground", dans ce film il prend tout son sens. A Téhéran (et en Iran en général) la Charia est d'application et sévit, il est interdit de boire de l'alcool, d'être accompagné d'un chien dans la rue, ... et de faire de la musique.

Un couple de jeunes musiciens veulent montés un groupe de rock indépendant et ensuite quitté le pays. Ils se lancent dans un recherche de musicos grâce aux contacts d'un pirate informatique à la tchach facile.

On passe d'une cave à une étable, d'un studio improvisé à un autre. Ils sont harcelés, questionnés ou arrêtés par la police, le système D est de vigueur pour ces jeunes qui veulent vivre librement de leurs musiques.

On y découvre une scène rock, metal, de la folk locale et même du rap. La mise en scène ressemble a des clips aux moments ou les chansons commencent. Cela donne du rythme au récit. Qui a un aspect documentaire le reste du temps.

Les protagonistes de cette histoire (vraie) restent optimistes et motivés mais tomberont de haut à la fin. Car L'Iran est bel et bien, une dictature islamique ou les libertés sont bafouées.

De plus deux des acteurs/personnages, Arash et Soroush seront en 2011 assassinés avec un membre de leur groupe (The Yellow dogs) alors qu'ils s'étaient installés à New York

Pour ce long-métrage revigorant 9/10.

Extrait du film Les Chats persans

Commenter cet article